Bourse: Facebook fragilisée par le scandale des données personnelles

L’action du réseau social Facebook a effacé 5 mois de gains lundi et mardi suite à la révélation du scandale de l’utilisation inappropriée des données personnelles de plus de 50 millions d’utilisateurs du réseau social.

Après le Parlement européen hier, les députés britanniques ont annoncé ce mardi l’ouverture d’une enquête sur Facebook et sommé Mark Zuckerberg de s’expliquer sur cette affaire. Aux Etats-Unis, la Federal Trade Commission (FTC) a ouvert une enquête afin de déterminer si Facebook a violé les lois sur la protection des données, rapportent les agences de presse en citant des sources proches du dossier.

Le New York Times et l’Observer ont révélé durant le week-end que le cabinet d’analyses basé à Londres, Cambridge Analytica, avait collecté les données privées de 50 millions d’abonnés au réseau social durant la campagne électorale de 2016 aux Etats-Unis, alors qu’il travaillait pour le compte de l’équipe de Donald Trump.

Alex Stamos, le responsable de la sécurité des systèmes d’information de Facebook, quittera son poste en août, selon le New York Times. Son départ est la conséquence de désaccords internes sur le rôle de Facebook dans la propagation de fausses nouvelles, précise le quotidien.
Sur le Nasdaq, l’action Facebook recule de 3,6% à 166,45 dollars, accusant désormais un repli de 14% par rapport au record de 195,32 inscrit le 1er février. L’action retrouve ainsi ses niveaux du 4 octobre 2017.

Source: financial afrik

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils