En 2017, Dangote a évincé les actionnaires minoritaires de sa filiale camerounaise et contrôle désormais 99,97% des actifs

Dangote Cement Cameroon, cimenterie construite sur les berges du fleuve Wouri, à Douala, dans la capitale économique du pays, est désormais détenue à 99,97% (contre 80% par le passé) par Dangote Cement Plc, groupe industriel contrôlé par le milliardaire nigérian Aliko Dangote (photo), apprend-on dans les états financiers du groupe à fin décembre 2017.

« Au cours de l’année (2017, Ndlr), Dangote Cement Sénégal SA, Dangote Cement Cameroon SA, Dangote Industries Limited Tanzanie et Dangote Industries Plc Ethiopie, ont émis des actions supplémentaires au profit de Dangote Cement Plc ; ce qui a conduit à la dilution des intérêts minoritaires à 0,01%, 0,03%, 0,3% et 0,03% respectivement », souligne le groupe Dangote dans son rapport financier au 31 décembre 2017.

Ce renforcement du contrôle de Dangote Cement Plc sur sa filiale camerounaise, dans laquelle des actionnaires minoritaires (probablement des nationaux dont l’identité est difficile à révéler, Ndlr) détenaient encore 20% des actifs à la fin de l’année 2016,  s’est traduit par une explosion des investissements en capital du groupe dans Dangote Cement Cameroon.

En effet, apprend-on, alors que ces investissements ont été marginaux en 2016, culminant à seulement 9 millions de nairas (un peu plus de 18 millions FCFA, avec une parité de 0,4929 naira égal 1 FCFA, précise le rapport), les investissements en capital effectués par Dangote Cement Plc au sein de sa filiale camerounaise ont atteint 15,160 milliards de nairas à la fin de l’année 2017, soit un peu plus de 25 milliards FCFA, avec une parité de 0,6060 naira égal 1 FCFA, selon la base de calcul du groupe.


Source: Agence ecofin

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils