La valeur boursière du groupe kényan Safaricom a atteint le niveau record de 11,64 milliards $ en ce début d’année 2018

La valeur boursière du groupe de télécommunication Safaricom coté sur le Naïrobi Securities Exchange a déjà progressé de 10% en ce début d’année 2018, pour atteindre les 1200 milliards de shillings kényans (11,64 milliards $). C’est un niveau de valorisation record pour l’opérateur qui est aussi le leader du marché du mobile money au sein de la première économie d’Afrique de l’est.

Les analystes essayent de comprendre cet engouement pour le titre Safaricom, surtout que l’entreprise a annoncé fin septembre 2017, sa plus faible progression de chiffre d’affaires des cinq dernières années. Chez NIC Securities, une société de gestion des investissements au Kenya, on semble croire que cet intérêt s’explique par le fait que SAFARICOM attire en raison de la forte liquidité de ses actions et de sa capacité à générer davantage de revenus.

L’entreprise gérée par Bob Collymore fait effectivement office de géant sur le marché financier kényan. Ses actions représentent 42% de l’ensemble des titres des sociétés cotées et sa valorisation pèse pour 45% dans la capitalisation boursière du Nairobi Securities Exchange.

Le grand gagnant de cette valorisation en hausse est le gouvernement. Ce dernier demeure l’actionnaire historique de Safaricom, de l’époque où l’action de l’entreprise était encore à 4 shillings. Or avec la récente progression de 1,7%, chaque action de l’entreprise vaut 29,5 shillings. Cela représente une plus-value potentielle de  625%


Source: Agence ecofin

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils