Aller à la barre d’outils

Maroc : le groupe BMCE Bank of Africa teste le marché avec un emprunt obligataire local équivalent à 42,5 millions $

 

Le groupe BMCE Bank of Africa a obtenu l’autorisation du régulateur marocain du marché des capitaux (AMMC), pour la réalisation d’un emprunt obligataire de 400 millions de dirhams marocains (MAD), soit environ 42,5 millions $. L’opération consistera en l’émission de 4000 obligations d’une valeur de 100 000 MAD chacun. Ces titres ne sont pas assortis de garanties et ne seront pas cotés sur la Bourse de Casablanca.

L’émission sur le marché primaire est réservée aux investisseurs qualifiés de droit marocain : Organismes de Placement Collectif en Valeurs Mobilières (OPCVM), compagnies financières, établissements de crédit, compagnies d’assurance et de réassurance, la Caisse de Dépôt et de Gestion et les organismes de pension et de retraite. Mais tous les autres investisseurs, même non marocains, pourront acquérir ces titres sur le marché secondaire.

Les souscriptions iront du 28 au 30 novembre 2017 inclus et deux possibilités sont offrertes aux investisseurs intéressés. Une tranche dite A, qui propose un taux d’intérêt fixe calculé sur la base de la courbe des taux des bons du trésor sur une période de 10 ans avant le 24 novembre 2017, avec une prime de risque située entre 0,8% et 0,9%. La tranche B quant à elle offre un taux d’intérêt initial calculé sur la moyenne des taux des bons du trésor sur 52 semaines. Par la suite, le calcul de ces intérêts sera mis à jour à chaque date d’anniversaire de l’emprunt.

Cette initiative du groupe BMCE Bank of Africa entre dans le cadre d’une autorisation globale obtenue de son Assemblée générale en 2016, pour la mobilisation de 3,5 milliards de dirhams. En juin 2016, elle avait déjà émis un emprunt subordonné de 2 milliards de dirhams. L’opération en cours est la deuxième du programme et il y aura encore un reliquat de 1,1 milliard de dirhams à mobiliser. La banque indique que la ressource collectée lui permettra de renforcer ses fonds propres et soutenir sa stratégie d’expansion africaine.

En juin 2017, l’agence de notation américaine Moody’s a confirmé la notation Ba1 sur les dépôts en monnaie locale à long terme de BMCE Bank (BMCE), s’appuyant ses 15% de parts de marché crédits et dépôts bancaires à fin décembre 2016 et le soutien du gouvernement. Mais les analystes de Moodys ont soulevé quelques points à surveiller. Ils font par exemple remarquer que la capacité du groupe à faire face à des chocs sans appuis externes (Baseline Credit Assesment), s’est affaiblie, avec des fonds propres qui ne pouvaient couvrir que 9,1% de la moyenne des risques à la fin décembre 2016, contre 9,5% en 2015. C’est en deçà de la moyenne marocaine qui se situe autour de 11,5% et de celle des autres groupes bancaires ayant la même notation (ba1) sur les dépôts en monnaies locales.

Par ailleurs Moody’s a affiché son inquiétude par rapport à  la pression exercée sur la qualité des actifs actuellement détenus par la BMCE, avec un volume  de « Créances en Souffrance » sur les « Crédits bruts » en augmentation, à 7,8% en décembre 2016, au lieu de 7% une année plus tôt. L’agence de notation expliquait aussi que la situation pourrait davantage se détériorer à la mesure du déploiement du groupe en Afrique.

Fitch Ratings a elle aussi évoqué les risques que représente l’expansion africaine du groupe marocain. Mais elle note que sa stratégie de diversification engrange des bénéfices et les contributions de ses filiales africaines soutiennent sa profitabilité, avec un bénéfice net de 32% généré par ces dernières en 2016.

La note d’information de l’opération permettra aux investisseurs intéressés de se faire leur propre opinion sur les opportunités de ce nouvel emprunt de BMCE.


Source: Agence ecofin

0Shares

Related Posts

Leave a Reply

Site Menu
Please create a form with contact 7 or Ninja form and add.

Theme Settings > General > Contact Form Modal Settings

  • Illustration du profil de admin
    enregistré à il y a 4 mois