Une nouvelle réforme en cours pourrait conduire à de nouvelles opportunités d’investissement sur le marché financier égyptien

L’autorité de régulation des marchés financiers en Egypte (EFSA) refléchit actuellement à la possibilité de revoir les règle d’introduction ou de présence sur la bourse du Caire.

Elle veut notamment porter la part de capital minimum à introduire à 20% ou 25%, contre 10% actuellement, et faire passer le flottant boursier minimum à 10% des titres, contre seulement 5% actuellement.

Si la réforme venait à aboutir, cela ouvrirait la voie à plus d’opportunités d’investissement sur le marché financier égyptien. Selon des statistiques de l’EFSA, environ 30% des entreprises cotées sur l’Egyptian Exchange ne seraient pas en conformité avec cette potentielle nouvelle règle. On assisterait donc à de nouvelles offres d’actions.

Le régulateur indique cependant que, même en cas d’adoption de la nouvelle règle, une période de grâce (dont la durée n’est pas connue) sera accordée aux entreprises pour s’y conformer. Cette réforme fait partie d’une stratégie plus globale, visant à adapter les règles qui régissent le secteur financier de ce pays à l’horizon de 2022.

.

Source: Agence ecofin

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils